Le jeûne de la femme enceinte

Publié le par Femme

Si la femme enceinte ou qui allaite son enfant,  craint que le jeûne lui nuise, la majorité des savants sont d’avis qu’elle peut ne pas jeûner, à condition qu’elle rattrape les jours de jeûne manqués. Elle se trouve alors dans une situation similaire à celle d’une personne malade.

Même si les savants sont unanimes sur le fait qu’une femme enceinte ou allaitant son enfant et qui appréhende que le jeûne ne nuise à son embryon ou au nouveau-né soit autorisée à ne pas jeûner, ils ont divergé concernant le fait qu’elle doive rattraper plus tard les jours manqués, ou bien nourrir un pauvre pour chaque jour manqué, ou encore faire les deux en même temps. Ibn `Umar et Ibn `Abbâs affirment qu’elle doit nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. La majorité des savants avancent qu’elle doit rattraper les jours manqués et d’autres maintiennent qu’elle doit faire les deux. Il me semble que le fait de nourrir un pauvre soit suffisant pour une femme qui est enceinte ou qui allaite constamment de sorte qu’elle n’a pas eu l’opportunité de rattraper ses jours. Ceci peut concerner une femme qui est enceinte une année, puis allaite son enfant l’année suivante, puis est de nouveau enceinte l’année d’après etc. Elle est donc dans l’incapacité de rattraper les jours où elle s’est abstenue de jeûner. S’il lui est demandé de rattraper tous ces jours, il lui faudra jeûner sans cesse durant plusieurs années, chose qui est difficile et Allah ne demande pas à Ses Serviteurs de souffrir de la privation.

Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî

source

Publié dans Pratique religieuse

Commenter cet article

imane 23/05/2006 01:14

salamou alaykoum,
merci pr ttes ces précisions.
je suis moi-même confrontée à ce problème et je ne savais pas vraiment comment faire pr rattrapper ts ces jours que je n'ai pas pu jeuner, sachant que j'ai allaité pdt presque 2ans et que ça m'était très difficile de jeuner mm la deuxième année, que Dieu nous guide vers le bon chemin.
baraka allah fik ya oustad.